Depuis la rentrée les Pingouins me tann's pour que je leur achète des sacs ado pour le jus d'os. 

Depuis la rentrée , je promets que je vais les leur coudre. 

Depuis la rentrée. Il a donc  bien fallu, pour finir que je me rende à l'évidence , et que je piétine mon amour propre . 

Saint-Nicolas , et la promo chez Leclerc, m'a fourni l'occasion qui manquait. 

Au lieu de coudre les sacs, je les ai achetés ( 3,5 Euros pièce qui dit mieux? ). MAis pour ne pas faire style j'offre un sac et basta, et parce que mon amour propre s'accomodait mal de ces sacs du commerce ulta banals et moches, j'ai eu recours à mon artifice préf de préf : le transfert sur tissu. 

Le sigle désormais fétiche du collégien. 

Les vertus du judo pour les judokas en herbe.

Ainsi chacun reconnaît son sac au premier coup d'oeil. 

decembre2

 

Réalisation ultra simple : 

Acheter des sacs à pascher. 

Créer l'image qui personnifiera le sac en question. 

Scanner l'oeuvre une fois terminée.

Penser à la retourner à 'horizontale , de façon à ce qu'elle s'imprime "en miroir"

Poser le transfert sur le sac. 

Repasser. 

Retirer le transfert. 

Attention, réglage de la température du fer un peu délicat, entre trop pour le tissu et trop peu pour que le transfert fonctionne