Le lundi, une fois les enfants en classe et le Chéri au boulot, pour ne pas sombrer dans la déprime qu'occasionne immanquablement ce vide créé par l'absence de ceux que je chéris et à qui, épouse et mère parfaite que je suis, je dévoue ma vie entière, je suis bien obligée de me trouver des activités. Pauvre de moi. 

Non, pas des copies, ça je les fais le dimanche au lieu de jouer avec mes enfants  à six heures du matin quand tout le monde dort encore. 

Pas non plus de lessive, ni de repassage , ça je le fais au lieu de surveiller les devoirs le soir  une demie heure tous les matins et tous les soirs. 

Non, je ne cuisine pas de délicieux petits plats pour me détendre , ça je le fais avec les petits le soir afin qu'ils ne dérangent pas les grands qui font leurs devoirs  , je décongèle trois pizzas, une pomme  et basta. 

Non, je ne range pas la maison de haut en bas , je fouette les enfants le dimanche soir jusqu'à ce que tout soit nickel-, ce n'est jamais le bazar chez nous. 

 

Non, non, le lundi pour soigner ma déprime,  je couds. Toute la journée. L'école est beaucoup trop loin pour que les enfants reviennent déjeuner le seul jour où je ne travaille pas - Mauvaise foi ? Qui? Où?  -Pour me faire pardonner ce très léger accès d'égoïsme, je couds pour eux. 

Par exemple, cette tunique pour Eloi .

tuniqueloi 

Tissu de Chez Toto à Cambrai, 6 euros le coupon de 3 mètres, 

Patron maison . 

Et parce qu'on ne se refait pas, les détails  MaiSOn ... 

garcons5

Toujours le mystère des lignes et des carreaux, 

et pour compléter,  une jolie pougnaquerie en haut du col. 

 

Allez, je vais me pendre avec le fil de ma canette . 

Qui casse tout le temps.